La francisation latino américaine

Depuis sa fondation en 2016, FUNIALAPA recherche des alliés scolaires pour former des élèves en français. Les élèves intéressés à immigrer au Canada par l'entremise de la Commission scolaire Eastern Townships.

Nous nous sommes retrouvés ainsi avec la difficulté de constater que la plupart de ces étudiants n'avaient pas les ressources économiques suffisantes pour pouvoir étudier une carrière technique au Québec.  C'est ainsi qu'est né le besoin de lancer le projet pilote « Travailleurs latino-américains en action », en réponse à un certain nombre de lacunes dans les pays d'Amérique latine et au besoin de main-d'œuvre qualifiée pour les carrières techniques au Canada.  

De même, ce projet sensibilise un groupe diversifié de Latinos, sans égard à l'âge, au sexe et à la nationalité, à l'importance de leur participation et de leur incursion dans la culture canadienne, afin qu'ils deviennent des candidats appropriés pour notre programme « travailleurs latinos en action ».  Cette situation génère une tâche titanesque pour nous d'accorder plus d'attention à ce type d'événements qui crée des alternatives de durabilité qui assurent une aide systématique, appropriée et équitable, nous permettant de reconnaître le potentiel élevé de capacité humaine et de travail de la population en Amérique latine.

Le manque d'opportunités est un problème généralisé des pays en développement, auxquels la Colombie et l'Amérique latine ne sont pas étrangères. En réponse à ce problème, MICAL & Associates a encouragé la création de solutions et la mise en œuvre de la main-d'œuvre, ainsi que certaines politiques stratégiques pour faciliter le cheminement des immigrants au Canada.

Le projet MICAL & Associates, dans le cadre de son programme Travailleurs latino-américains en action, vise la contribution sociale et le lien social des familles immigrantes qui, à leur arrivée, auront l'occasion d'obtenir un contrat de travail et de renforcer leurs compétences techniques dans les écoles pour adultes gérées par les commissions scolaires ; en apportant leurs compétences dans d'autres domaines (par exemple, arts et musique) et dans la main-d'œuvre qualifiée à ceux préparés pour satisfaire les besoins des entreprises canadiennes.